Une rapide traversée

November 22, 2019

|

La traversée de l’Équateur est passée comme un coup de vent. J’ai pu longuement profiter du Pérou en le traversant à vélo puis en bus. Mais en pensant aux saisons de traversées des mers qui s’approchent, j’ai été forcé de survoler le pays suivant, pour me laisser plus de temps en Colombie. Jusqu’à Santo Domingo, j’ai donc suivi une longue route droite, traversant champs et plantations de bananes. La côte et les montagnes sont sûrement splendides, mais une fois encore, il m’a fallu faire des choix.

 

Les grandes routes de la côte ont fait défiler villes, plantations et villages et j’ai à peine croisé l’histoire des quelques personnes rencontrées. Chaque rencontre a un chapitre dans une plus grande histoire que je ne peux connaître. Pour ce pays, les chapitres furent particulièrement courts, peut-être pour laisser la place à d’autres histoires qui attendent d’être lues, un peu plus loin, un plus longtemps.

 

Sur la route, les rencontres se succèdent et s’enchaînent. Si je le peux, j’aime sauter les introductions, les cordialités banales et les questions trop souvent entendues pour me plonger directement dans les récits d’un autre instant. Qu’ils soient rêves ou souvenirs, ces moments profondément honnêtes, où tout peut être raconté sans conséquences, me touchent particulièrement. Je ne suis qu’un personnage de passage dans la vie de mes conteurs, et ceux qui le réalisent me font parfois le cadeau d’une histoire, d’un conte qui leur tient à cœur. Les grandes lignes de mon aventure délient souvent les langues. Voyages de jeunesse, souvenirs militaires, divagations de grands-mères et rêves d’enfants resurgissent, sans brides, au bord d’une route, ou au comptoir d’une épicerie. En échange, je peux aisément confier mes peines ou mes doutes à un passant, en échange seulement d’une oreille attentive et anonyme. En passant dans les plantations de bananes, je sympathise surtout avec les enfants qui traînent près des maisons de leurs familles. Ils m’interpellent sans préambules et sont si curieux que c’est un plaisir de leur dévoiler les secrets de ma maison sur roues. En quelques jours, mon carnet de notes fait aussi office de papier à dessins, et des formes indéfinies de toutes les couleurs en recouvrent les pages. Ça change de ma petite écriture tassée, et je leur laisse donc le soin de résumer la journée avec leurs crayons de couleur.

 

Traverser si vite un pays pourrait être frustrant, mais en avançant, j’accepte de plus en plus volontiers le fait que je ne pourrai jamais voir tout ce que je souhaite. Je laisse donc défiler les paysages sous mes yeux, et me laisse penser à ce qui viendra ensuite. La Colombie se rapproche bien vite, la mer aussi. Sortant juste d’un long mois de pause, je suis heureux de pouvoir rouler longuement, et de reprendre le dialogue intérieur qui emplit mes journées. Sortir de ma routine m’a apporté de nombreuses pistes de réflexions, d’idées que je peux tranquillement tourner et retourner des heures durant, entouré d’iguanes et de bananiers.

 

Étant bien vite arrivé à Quito, je m’y autorise une pause bien plus conséquente. Pour une fois, je me laisse prendre du temps dans une ville, sans penser au vélo. Je garde toujours en tête les marins rencontrés en route, incapables de laisser leur bateau durant leurs escales ; alors j’oublie ma monture et découvre à pied les grandes artères de la capitale. Je rentre d’un coup dans l’anonymat des piétons ! Évidemment, plus personne ne s’intéresse au nombre de kilomètres que je parcours tous les jours ou à la manière que j’ai de trouver un coin où dormir. Quelques jours plus tard, ces questions reviendront évidemment rythmer mon avancée, mais en attendant j’en profite pour flâner en attendant l’arrivée de Florian et Sabrina, avec qui je repartirai, en direction de la Colombie !

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Une rapide traversée

November 22, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

November 22, 2019

September 5, 2019

June 5, 2019

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Instagram Social Icon