05/09/2019

|

    Lorsque je passe la frontière, l’employé du service de migration tamponne mon passeport, en y apposant la date du 15 Juin. Il me reste donc 28 jours pour rejoindre Lima, date où je mettrai en pause ma vie nomade et solitaire.

    En arrivant par le lac Titicaca, deux itinéraires se proposent : rejoindre la côte au plus vite, et la suivre jusqu’à la capitale, ou rester dans les montagnes pour ne redescendre qu’à la hauteur de Lima. La première option est sûrement plus aisée, mais je garde encore un souvenir grinçant de la côte chilienne et du défilé ininterrompu d’étendues désertiques. Ainsi, je choisis de prendre la route des montagnes, passant par Cusco, Ayacucho...

Please reload