14/01/2019

|

Il y a maintenant cinq jours que nous avons appareillé au large ponton de béton de Marina Bay, l’un des deux ports de plaisance de l’enclave britannique. Quel contraste saisissant ! La veille nous jetions l’ancre du « Lièvre » dans la jolie baie de Tarifa, afin d’aller profiter de la fraîcheur des vieux quartiers aux maisons basses où le mariage hispano-marocain témoigne si bien du cosmopolitisme andalous.

Nous avons donc découvert une marina coincée entre un port de tourisme parsemé de pubs-restaurants, et dominé par un paquebot-casino ancré au pied d’un centre de finance international. De l’autre coté se trouve la frontière, matérialisée par une piste atterrissage o...

Please reload