05/09/2019

|

    Lorsque je passe la frontière, l’employé du service de migration tamponne mon passeport, en y apposant la date du 15 Juin. Il me reste donc 28 jours pour rejoindre Lima, date où je mettrai en pause ma vie nomade et solitaire.

    En arrivant par le lac Titicaca, deux itinéraires se proposent : rejoindre la côte au plus vite, et la suivre jusqu’à la capitale, ou rester dans les montagnes pour ne redescendre qu’à la hauteur de Lima. La première option est sûrement plus aisée, mais je garde encore un souvenir grinçant de la côte chilienne et du défilé ininterrompu d’étendues désertiques. Ainsi, je choisis de prendre la route des montagnes, passant par Cusco, Ayacucho...

13/07/2019

|

    En quittant la région du Sud Lipez, je retrouve peu à peu des routes convenables et les débuts de la Bolivie habitée. Ce sont d’abord de petits villages, souvent entourés de ruines des colons espagnols qui bordent les routes. Les habitants que j’y rencontre sont éleveurs de lamas, de moutons ou de quelques vaches, et semblent n’être jamais allés plus loin que la ville la plus proche.

    Épuisé de mon périple face aux vents et aux cols du sud, je profite de toute occasion de m’arrêter dans chacun des bourgs traversés pour discuter un instant. Tous sont fiers de me montrer les quelques phrases d’anglais qu’ils connaissant mais bien vite se résolvent à me raconter en esp...

20/06/2019

|

   Je me réveille aux premières lueurs du soleil, et malgré le froid glacial qui m’assaille au sortir de ma tente, je tache de ranger mon campement au plus vite. Les journées sont courtes et j’aimerais atteindre le refuge du laguna Colorada avant la mi-journée ! Je me trouve encore sur la pente qui conduit au lac, et commence la journée en glissant sur le même rythme que la veille. Je dois être bien vigilant, car, à tout moment, ma roue avant s’enfonce dans le sable et m’envoie de droite à gauche, sans moyen d’anticiper. Les vaguelettes creusées par les 4x4 donnent à mon évolution une allure de petit trot, mais j’arrive bien vite devant l’étendue orangée du lac coloré. Perdant...

13/06/2019

|

   Les derniers jours ont été consacrés à la préparation d’une aventure qui risque de me faire rêver pour le restant de mes jours.

Grâce à Raphaël et Veronica, deux Chiliens rencontrés au hasard des chemins, j’ai pu passer quatre jours tranquilles à San Pedro de Atacama, passés à trinquer et à me reposer, puis à préparer mon périple dans le Sud Lipez. Le 13, j’ai donc fait toutes mes courses. Mes sacoches ont été auparavant été allégées des derniers objets superflus et les quelques livres lus durant ma remontée du Chili ont été offerts à des voyageurs.

Catastrophe de dernière minute : je dois changer de dérailleur, et avec ce que je peux trouver sur place, je perds une vite...

11/06/2019

|

   Ce matin, Anatole a pris la direction de Santiago. Pendant une année, nous avons fait absolument tout ensemble, à deux ou aux dépens de l’un ou de l’autre. Nous avons accompli des choses que je n’aurais jamais crues possibles. Nous nous sommes poussés toujours un peu plus loin, toujours avec le sourire, pour découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles personnes, et en apprendre toujours un peu plus sur l’un et l’autre. Sans être parvenus à définir le plus borné des deux, nous avons trouvé un équilibre dans le voyage et l’aventure qui me servira longtemps d’exemple. Avec son aide, j’ai pu apprendre énormément, confronter constamment mes façons et mes idées à son quotidien, et...

06/06/2019

|

   Lorsque nous quittons Buenos Aires, nous sentons bien un tournant dans notre aventure: le mois passé à rouler à six nous a permis à tous deux de prendre du temps pour savoir ce qui nous importe finalement dans ce voyage, et la halte d’une dizaine de jours dans la capitale argentine fut l’occasion d’organiser notre nouveau départ, notamment en remettant à neuf nos montures, bien surmenées et indûment mal entretenues suite à nos nombreuses péripéties marines.

    Nous souhaitons traverser l’Argentine pour rejoindre les Andes chiliennes, et par souci d’originalité dans les paysages que nous traverserons, nous avons choisi de remonter légèrement vers l’état de Cor...

05/06/2019

|

En quelques jours seulement, notre façon de voyager à été complètement changée : la routine que nous avions construite patiemment, en essayant toujours d’être à l’écoute des besoins de l’un et l’autre, tout en continuant d’avancer s’est vue soudainement chamboulée :

Par les hasards des chemins et de l’aventure, nous faisons maintenant partis d’une fière compagnie de six voyageurs à vélo, partis avec le même objectif : traverser le monde à vélo pour découvrir les chemins et les villages moins fréquentés, à la recherche d’aventures et de rencontres exceptionnelles ! Partis de France à des dates différentes, nous avons eu des itinéraires différents, et par chance, c’est dans...

25/04/2019

|

    Après un mois et demi loin de toute civilisation, à imaginer, romancer nos rencontres à venir, nous avions de grandes attentes quant à l’accueil brésilien ! Dès les premiers échanges, nous avons été rassurés sur notre capacité à nous faire comprendre - en mélangeant les quelques mots de portugais que nous connaissions à notre encore maigre espagnol et à la bonne volonté notable de nos interlocuteurs, nous avons pu passer de moments inoubliables lors de nos premiers semaines sur le continent sud-américain !

    La première rencontre qui aura marqué notre périple brésilien a lieu dès notre sortie des plages désertes du parc national de Superagui. A peine sortis de l...

18/04/2019

Résumer 41 jours en mer n'est pas chose aisée. Nous avons donc choisis de lier des extraits de nos deux journaux de bords, tenus assidûment durant cette traversée, pour faire transparaître un aperçu de notre vie à bord d'Harmonie, de nos pensées et de leurs évolutions.

Jour 1 (Lundi 19 Novembre) - M

Après l’avoir repensé, repoussé, décalé, aujourd’hui est le grand jour : celui du départ pour la traversée. Nous avons rencontré notre capitaine, Gerson, il y a un mois et il y a une semaine, nous avons posé les pieds sur «Harmonie », au repos, au mouillage de Las Palmas.

Ce matin nous sommes fin prêts. Les derniers jours étaient aux détails, peaufinages de dernières minutes, app...

18/03/2019

|

Les pages de mon carnet du 28 Août au 18 Novembre – de notre arrivée à notre départ des Îles Canaries – sont bien vides: quelques griffonnages, des numéros de téléphone, des immanquables à visiter, des débuts d’histoire… Rien ne pouvant faire office de carnet de bord. Pendant ces longs mois, nous nous sommes laissés glisser dans le confort d’un semblant de vie sédentaire, laissant nos montures inchargées et nos ambitions de voyageurs de côté.

Partis de France quatre mois et demi plus tôt, nous avons parcourus 4500 kilomètres et traversé un bout d’océan, première étape d’une grande traversée. Fiers de nos exploits, nous sommes arrivés sur ces îles espagnoles avec en tête d’user...

14/01/2019

|

Il y a maintenant cinq jours que nous avons appareillé au large ponton de béton de Marina Bay, l’un des deux ports de plaisance de l’enclave britannique. Quel contraste saisissant ! La veille nous jetions l’ancre du « Lièvre » dans la jolie baie de Tarifa, afin d’aller profiter de la fraîcheur des vieux quartiers aux maisons basses où le mariage hispano-marocain témoigne si bien du cosmopolitisme andalous.

Nous avons donc découvert une marina coincée entre un port de tourisme parsemé de pubs-restaurants, et dominé par un paquebot-casino ancré au pied d’un centre de finance international. De l’autre coté se trouve la frontière, matérialisée par une piste atterrissage o...

05/11/2018

|

Au bout d’une longue digue de béton, nous apercevons les mâts des voiliers qui s’entrechoquent. Après la ville puis le port industriel, flotte la petite marina de Cadix, apparemment le lieu idéal pour trouver un bateau ! L’endroit n’est pas exceptionnel : loin des yeux, aucune belle structure n’a été pensée ou du moins construite. Un quai central en béton permet de redistribuer les grappes de voiliers, amarrés à leurs pontons de bois. Sur le bord, un vieux conteneur, transformé en auberge de marins, et quelques bancs légèrement à l’ombre. Le coin semble parfait pour les heures d’attentes !

Dynamique bien différente de celle que nous connaissons, le bateau-stop est un...

27/07/2018

    Sorolla Bastida Joaquín, Mar y rocas en San Esteban, Museo Sorolla

    Cette sensation étrange, atemporelle, de la motorisation. Je suis dans le bus et si la nature me fait avancer je ne peux la percevoir comme je la perçus ces derniers jours. Nous ne faisions pas qu'avancer, nous traversions, nous étions donc entre les éléments, à travers eux, avec eux. Quelle expérience, donc, que ce voyage dans lequel nous nous sommes agrégé.es, avec Temae, à la vie d'Anatole et de Martin. Une semaine à travers les montagnes d'un vert monochrome, une pluie qui (se)transforme du bleu au vert, un soleil piquant, une mer froide.

  • Auto-stop

    Rejoindre des cyclistes sans vélo...

09/07/2018

Voilà six jours que nous orbitons autour de Gijon. Les vélos et nos jambes sont au repos depuis l'arrivée de JB et Temae. Les journées sur la plage, à profiter du soleil, la découverte de la ville dans tous ses (et nos) états, la fête de la Saint Jean...

JB vient de monter dans l'autobus qui, en 16 heures, le ramènera à Paris, par le chemin que nous avons mis deux mois à parcourir. Ce fut de joyeuses retrouvailles et nous repartons tranquillement sur les routes nationales qui nous amèneront bientôt vers les voies moins fréquentées des collines asturiennes.

Un vent de renouveau souffle dans notre dos: comme aux premiers jours, l'envie de repartir à l'aventure nous presse, et...

03/06/2018

Nous avons quitté le parvis de Notre Dame depuis 41 jours et nous nous trouvons aujourd'hui à Hendaye. 1485 kilomètres ont été parcourus en 24 journées de route. Nous avons quitté Paris pour Fontainebleau, Orléans, Vendôme, Saumur, la Roche sur Yon, l'île de Ré, Rochefort, Bordeaux , Biscarosse, Mimizan, Seignosse, Bayonne... Nous avons passé la Seine, le Loing, la Loire, la Charente, la Dordogne, la Garonne, l'Adour, la Nive... Nous avons passé des nuits dans les champs, dans les forêts, sur la terre, sur le sable, sous les pins, sous les étoiles, sous la pluie... 

Il est maintenant temps de dresser le bilan de notre aventure française, que l'on peut consid...

Please reload